L’ACTL et l'ACDM sont dans un bateau...

Dans un précédent blog nous vous avions décrit la vie d’un(e) AllCraft(wo)man. Il est désormais temps de vous présenter les deux piliers du dispositif AllCraft : l’AllCraft Team Leader (ACTL) et l’AllCraft Delivery Manager (ACDM).

A bâbord, l’AllCraft Team Leader (ACTL)

L’ACTL est un rôle hybride - pierre angulaire du dispositif - que nous avons fait émerger au fil des projets et des situations que nous avons rencontrées. Il est le Scrum Master de l’équipe et également le Proxy PO du client (représentant du Product Owner du client/donneur d’ordre au sein de l’équipe). L’ACTL participe au pilotage du projet avec l’AllCraft Delivery Manager (i.e : ACDM. Définition du rôle au chapitre suivant). Il est notamment responsable :

  • De garantir le cadre agile du projet et la fluidité des différentes cérémonies, de faciliter les interactions entre l’ensemble des parties prenantes ;
  • D’aider/suppléer le Product Owner dans la gestion de son Backlog (rédaction des User Stories, priorisation, etc.) ;
  • En se basant sur les indicateurs de prédictibilité et d’avancement, de fournir une date actualisée, Sprint par Sprint, des prochains jalons ;
  • De suivre les indicateurs de qualité fonctionnelle et technique ;
  • D’aider à rédiger les éléments des comités de pilotage / kick-off en lien avec le SDM ;
  • D’être un catalyseur de l’amélioration continue au sein de l’équipe.

Les plus agilistes d’entre nous trouveront sans doute surprenant ce rôle multifacettes attribué à l’ACTL : à la fois Scrum Master et Proxy Product Owner. Schématiquement, il oeuvre pour “protéger” l’équipe, tout en défendant les “intérêts” de son client/donneur d’ordre.
En France, il arrive fréquemment de rencontrer des Product Owners qui débutent dans l’Agilité, n’ont pas encore acquis l’autorité requise pour arbitrer sur leur produit, n’accordent pas suffisamment de temps à la bonne définition ou au bon suivi de ce dernier. L’ACTL est là pour pallier ce manque. Ce rôle est clé pour :

  • Faciliter et optimiser l’implication de toutes les parties prenantes ;
  • Provoquer les prises de décision au plus tôt, dans la synthèse des attentes de chacun ;
  • Expliciter et expliquer le formalisme attendu des livrables, de part et d’autre ;
  • Fournir de manière itérative la date de livraison des prochains jalons, tout en conservant l’exigence de qualité que nous nous sommes fixées.

Bien sûr, cela nécessite le recul nécessaire et une expérience significative dans la réalisation de projets agiles. En général, il gère 1 à 2 projets.

A Tribord, l’AllCraft Delivery Manager (ACDM)

Elle assure le bon déroulement des projets AllCraft sur le plan opérationnel, contractuel et financier :

  • Elle facilite et garantit la mise en place d’un cadre agile satisfaisant, et l’adoption de bonnes pratiques de développement, avec l’aide de l’ACTL ;
  • Elle est responsable de la mise en place et de la tenue du kick-off (réunion de lancement du projet), puis, périodiquement, du COPIL (COmité de PILotage);
  • Elle pousse à prendre des décisions fortes avec l’ACTL, l’équipe et le client pour gérer les aléas rencontrés durant la vie du projet.
  • Plus classiquement, elle gère les aspects administratifs et financiers (contrat, facturation, etc.)

Une bonne ACDM est une bonne Directrice de Projet qui dispose en plus de solides connaissances théoriques et pratiques du Craftsmanship et des méthodes agiles. En général, elle gère entre 3 et 5 projets.

Conclusion

Mais alors ACTL, ACDM, lequel tombe à l’eau ?
Aucun des deux. L’ACTL et l’ACDM permettent à l’équipe de rester focus sur ce qu’il y a de plus important, produire de la valeur produit, et ce de manière qualitative. Ils optimisent également l’interaction entre l’équipe distribuée d’AllCraft et celle de son Client.